L'abus de Flash nuit à la navigation

Vous souhaitez créer votre site Internet et avez entendu parler du bien fameux « Flash »… Certaines pages Web intègrent en effet du Flash. Mais, précisément, qu'est-ce que Flash ? Et quand est-il utile ?

Le Web a de nombreuses limitations qu'il n'est pas toujours possible de contourner. Impossible par exemple de gérer une action de « glisser-déplacer » dans une page Web, ou d'afficher un environnement en trois dimensions, ou encore de gérer la réception de flux vidéos en tâche de fond… Une page Web peut en revanche embarquer un composant fait en Flash. Or, bien qu'embarqué dans du Web, un composant Flash n'est pas lui-même une technologie Web et il s'affranchit du même coup de l'essentiel des limites du Web.

Flash est une technologie de Adobe Systems. Une page Web qui intègre du Flash requiert la présence d'un « lecteur Flash » sur l'ordinateur de l'internaute. Le lecteur Flash est installé par un plug-in gratuit, bien qu'un peu lourd à télécharger.

Quant à moi, sauf à y mettre de vrais moyens pour s'offrir de vraies compétences, je n'aime pas le Flash et voici pourquoi…

Flash ralentit le chargement des pages Web

Une animation Flash intègre le plus souvent du contenu multimédia. Un véritable expert Flash saura quel contenu intégrer et comment jouer sur la qualité et l'encodage afin de créer une animation qui ne prendrait pas trop de place. Mais un expert Flash n'est pas à la portée du premier venu et vous aurez bien souvent une animation atteignant un méga-octet, ce qui rendra les pages de votre site Web terriblement longues à charger.

Flash ralentit l'ordinateur de l'internaute

Une animation Flash est un programme et son efficience dépend de l'habileté du développeur qui l'a créée. La plupart du temps, votre animation monopolisera une large partie des ressources de l'ordinateur de l'internaute. C'est alors l'ensemble de l'ordinateur de l'internaute qui sera ralenti. Nul doute que, une fois découverte la cause du ralentissement, le site ne sera plus réouvert de sitôt !

Flash pénalise le référencement

Flash n'est pas une technologie du consortium de normalisation du Web (le W3C). Aussi, les moteurs de recherche ne peuvent pas pénétrer dedans, ils ne voient à la place qu'une « boite noire ». Si votre site Internet affiche du contenu au moyen de Flash, alors ce contenu sera ignoré par les moteurs de recherche et donc introuvable au moyen de recherches sur le Web. Cela explique d'ailleurs pourquoi les sites Web réalisés entièrement en Flash sont mal référencés.

Créer des animations Flash est cher sous Windows et impossible sous Linux

Le seul outil complet qui permet de développer en Flash est l'éditeur Flash de Adobe. C'est un outil payant. De plus, cet outil ne fonctionne pas sur le système d'exploitation Linux, ce qui m'empêche définitivement de produire du Flash.

Je sais, je suis décourageant. Mais rassurez-vous car…

Flash est rarement nécessaire

Avec Flash, un développeur peut concevoir de véritables logiciels prêts à être embarqués dans des pages Web… Mais vous, êtes-vous sûr que de tels logiciels vous sont nécessaires ? Si tel est le cas, il vous faut un développeur Flash compétent et j'en chercherai un avec vous. Mais si vous souhaitez plus simplement faire du Web, alors acceptez les limites du Web et travaillons sans Flash.

Des animations en JavaScript, avec l'aide du framework jQuery, suffisent pour la plupart des nécessités du Web. Elles ne sont pas longues à charger et n'affaiblissent pas le référencement. De plus, un bon développeur JavaScript fera en sorte de ne pas monopoliser les ressources de l'ordinateur de l'internaute, et cela tombe bien car je suis un bon développeur JavaScript.

Il reste que pour certains besoins particuliers nous utiliserons des programmes faits en Flash fournis par des tiers. En particulier, les lecteurs vidéos grâce auxquels une page Web peut diffuser une vidéo sont tous faits en Flash et mis gratuitement à disposition par les sites de partage de vidéos : Youtube, Dailymotion, Kewego, etc.

Notons pour finir que le Web évolue vers plus d'interactivité. De nouveaux standards du Web rendront à l'avenir possibles certaines choses qui jusqu'ici ne se faisaient qu'en Flash.