Bien choisir son webmestre : des pièges à éviter…

Vous envisagez de créer votre site Web et cherchez pour cela un bon webmestre ? Plusieurs pièges sont à éviter.

Rester libre de changer de webmestre

L'une des qualités d'un bon webmestre est certainement de vous laisser la liberté de changer de webmestre.

Assurez-vous d'être propriétaire du nom de domaine

L'acquéreur d'un véhicule ne l'enregistre pas au nom de son revendeur, n'est-ce pas ? Pour les sites Web, c'est pareil et votre webmestre ne doit pas être le propriétaire de votre site Internet. Il peut en revanche vous aider à remplir à votre nom les formulaires d'enregistrement.

Faisons la distinction entre le nom de domaine réservé auprès d'un registar, et l'hébergement loué chez un hébergeur.

Le nom de domaine fait partie de l'adresse Web du site. Le propriétaire du nom de domaine est le vrai propriétaire du site Web : il peut changer d'hébergement, il est responsable du contenu publié sur le site. Tout au long de la vie du site, le nom de domaine capitalise une chose primordiale sur le Web : le référencement.

L'hébergement est une location d'une partie des ressources d'un ordinateur de l'hébergeur. Du moment que le propriétaire du site Internet dispose d'un accès à son hébergement et conserve chez lui une sauvegarde à jour du site Internet, l'hébergement peut rester sans préjudice « sous couvert » d'un tiers ou du webmestre ; par exemple pour des raisons de mutualisation des coûts.

Suggérons une analogie : le nom de domaine a le rôle de la marque et l'hébergement le rôle de l'usine. Pour l'usine, faites au plus simple, mais gardez la marque ! Cela implique entre autres de récupérer l'identifiant et le mot de passe de votre compte client sur le site du registar.

L'emplacement d'un site sur le Web est souvent réservé en une seule opération auprès d'un hébergeur qui endosse alors le rôle de (ou d'intermédiaire auprès d'un) registar. Si tel est votre cas, vérifiez alors simplement que le compte client chez cet hébergeur est bien ouvert à votre nom.

Récupérez les accès à l'hébergeur

Que le compte client chez l'hébergeur soit où non à votre nom, il vous faut les codes d'accès chez l'hébergeur.

Même si vous ne comprenez pas tous les détails ci-dessous, vérifiez que votre webmestre vous les donne tous. Combinés avec le compte client chez le registar, vous serez en mesure de changer d'hébergement et ainsi de déménager le site Web. Ces codes d'accès seront en tout cas tous nécessaires si d'aventure vous changiez de webmestre :

  1. L'accès à la base de données (le plus souvent du type MySQL) : le nom du serveur de base de données, le nom de la base de données, l'identifiant, le mot de passe, l'adresse Web de la console d'administration de la base de données (le plus souvent « PhpMyAdmin ») ;
  2. L'accès aux fichiers techniques du site Web (par FTP) : l'adresse Web du serveur FTP, l'identifiant du compte FTP, le mot de passe.

« Identifiant » a plusieurs synonymes : « Login », « Nom d'utilisateur », « Nom du compte »…

Dans le cas où le compte chez l'hébergeur ne serait pas à votre nom, il pourrait arriver de ne pas avoir les informations suivantes :

  1. L'accès au compte client chez l'hébergeur : l'adresse Web du panneau d'administration de l'hébergeur, l'identifiant et le mot de passe du compte client. Cet accès est nécessaire afin de renouveler le paiement de l'hébergement, ou par exemple pour créer de nouvelles messageries utilisant votre nom de domaine (par exemple « ma-messagerie@votre-nom-de-domaine.com ») ;
  2. L'accès aux statistiques des visites sur votre site Web : l'adresse Web du panneau de statistiques, l'identifiant et le mot de passe d'accès aux statistiques. Si vous êtes actif sur votre site, vous avez tout intérêt à surveiller les variations des visites sur le site Web. Notons que vous pouvez toujours demander à utiliser Google Analytics, lequel vous fournira de bonnes statistiques de vos visites sans passer par l'hébergeur.

Dans tous les cas, pour plus de sécurité, gardez avec vous une sauvegarde de votre site Web le plus à jour possible. Notamment, au moment de la mise en ligne, demandez au webmestre une sauvegarde intégrale des fichiers et de la base de données de votre site.

Sur la qualité technique du site Web…

Des pages Web navigables en Afrique…

Les connexions en Afrique sont encore souvent d'assez bas débits. Mieux vaut alors tout faire pour que les pages du site Web soient légères, et en particulier éviter les volumineuses animations en Flash. Sans cela le temps de chargement des pages Web du site découragerait les visiteurs.

Internet Explorer 6, le navigateur préinstallé sur Windows XP, est encore considérablement utilisé par les internautes africains. Nombre de cybers ne proposent que ce navigateur à leurs clients. Il importe alors de vérifier que les pages du site Web restent affichables sans trop de dégradation sur IE6.

Les vieux écrans travaillant dans les petites résolutions ont encore de beaux jours devant eux. Les pages Web, afin d'être navigables partout, doivent donc pouvoir s'afficher sur les écrans en 800x600 pixels.

Des pages Web modernes

Maintenir une compatibilité avec du vieux matériel ne signifie pas travailler à l'ancienne. La façon de travailler du début du Web doit être abandonnée.

Les pages Web affichables sur les anciens écrans peu larges n'ont pas pour autant besoin de paraître ridiculement étroites sur les larges écrans modernes. Le design doit donc être travaillé afin d'offrir une certaine élasticité, et s'adapter à la largeur du navigateur. Cette élasticité ne peut être obtenue qu'avec des techniques modernes, au moyen notamment d'une bonne connaissance des CSS.

Le référencement des pages du site Internet dépend certes de la fréquence et de la qualité du contenu ajouté sur le site, mais pas seulement. Un préalable technique existe : il importe que les pages du site Internet soient sémantiques. C'est-à-dire que les pages Web doivent être composées d'éléments HTML ayant du sens. Par exemple, le titre d'une page doit apparaître non pas centré et mis en gras dans un élément de paragraphe, mais centré et mis en gras dans un élément de titre de premier niveau ; car cela aidera les moteurs de recherche à utiliser les mots du titre pour référencer la page Web.

Un site Web dynamique (modifiable)

Un site Web basé sur un CMS rend possible l'ajout, la modification et la suppresion de pages Web dans le site Web sans connaissances techniques. Une séance de formation de quelques heures, ou même une lecture attentive d'une bonne notice, suffira.

La contrepartie d'un site Internet à contenu modifiable est qu'il est vulnérable aux attaques de pirates Internet. Il est alors plus prudent de maintenir à jour le CMS sous-jacent au site Internet.

Votre webmestre…

Votre webmestre doit donc être au fait des dernières évolutions du Web et savoir faire des acrobaties techniques pour produire des pages Web lisibles sur ancien matériel. Il vous rendra réellement propriétaire de votre site Internet et vous donnera toutes les clés. Quant à moi, c'est en prenant en compte l'ensemble des besoins de mes clients que j'ai conçu mon offre de création de sites Internet.