PHP : Au revoir Aptana/Eclipse, bonjour NetBeans !

Cela fait longtemps que Aptana (ou Eclipse avec le plugin PDT) présente des lacunes gênantes en tant que IDE pour PHP et ce n’est pas la première fois que je tente un passage à NetBeans. Cette fois-ci est la bonne, principalement parce que j’ai retrouvé des équivalents de tous les raccourcis clavier d’Aptana qui m’étaient nécessaires. Il y a un an certains n’existaient pas, ou bien avais-je mal cherché ?

Pour ceux que ça intéresserait, voici un comparatif des fonctionnalités qui me sont essentielles sur les dernières versions d’Aptana et de NetBeans : Aptana 3.3.1 et NetBeans pour PHP 7.2.1.

Les fonctionnalités communes

Les deux IDE reconnaissent la syntaxe des balises HTML 5 et des propriétés CSS 3. Les deux disposent de la panoplie standard des raccourcis clavier pour éditeurs de code source : CTRL HAUT et BAS (défilement de l’éditeur), CTRL GAUCHE et DROITE (équivalent des boutons « précédent » et « suivant » dans un navigateur), CTRL ESPACE (pour forcer les propositions d’auto-complétion), etc.

Certaines fonctionnalités similaires sont accessibles différemment :

Action Aptana / Eclipse NetBeans
Rechercher la sélection CTRL K CTRL F3
Aller à la déclaration F3 CTRL B
Supprimer une ligne CTRL D CTRL E
Aller au numéro de ligne CTRL L CTRL G
Ouvrir un fichier CTRL T ou MAJ CTRL R ALT MAJ O
La synchronisation du fichier sélectionné dans la fenêtre Projets avec celui édité. Bouton dans la fenêtre Projets Menu contextuel de l’éditeur

NB. Sur les deux plateformes les raccourcis sont configurables.

À l’avantage de NetBeans

Des fonctionnalités de NetBeans que Aptana et Eclipse n’implémentent pas :

  • La syntaxe PHP 5.4 est reconnue (Aptana étant resté bloqué sur PHP 5.3).
  • Les commentaires PHPDoc sont accessibles au survol des méthodes lorsqu’on presse la touche CTRL. Sous Aptana, seules les fonctions standards sont documentées.
  • NetBeans vient avec une fonctionnalité de refactoring pour PHP.
  • Le débogage en PHP est un gros atout (que je n’utilise pas).
  • L’IDE est globalement plus léger : plus réactif, plus rapide à charger. Il consomme moins de mémoire vive, il tient sur moins d’espace disque qu’Aptana ou Eclipse.

Toujours à l’avantage de NetBeans, des bogues ou défauts de Aptana/Eclipse :

  • Sous Eclipse et Aptana, un bogue empêche de commenter/décommenter plusieurs lignes à la fois sur les claviers azerty.
  • Sous Aptana, l’outil de marquage automatique des occurrences d’une variable, méthode ou classe ne fonctionne pas lorsque le curseur est positionné sur la déclaration d’une propriété dans une classe.
  • Sous Aptana, dans la fenêtre « Outline » (équivalent de « Properties »), les éléments listés sont repliés par défaut et cette fenêtre est par conséquent sous-utilisée.

À l’avantage d’Aptana/Eclipse

Des fonctionnalités propres à Aptana et Eclipse :

  • Le paramétrage de la recherche multi-fichiers est plus complet.
  • Le mécanisme de recherche dans les préférences est fantastique.
  • L’éditeur CSS d’Aptana est opérationnel sur les fichiers LESS CSS. Il râle beaucoup mais l’auto-complétion CSS reste fonctionnelle.

Toujours à l’avantage d’Aptana/Eclipse, des bogues ou défauts de NetBeans :

  • Sous NetBeans, dans la fenêtre « Properties » (équivalent de « Outline »), impossible d’afficher les membres par ordre d’apparition dans le code.
  • J’ai trouvé un cas où l’auto-complétion des membres d’une classe n’est pas accessible dans NetBeans : lorsqu’une instance est déclarée dans un autre fichier et rapatriée en global (je sais que c’est une horreur mais…).
  • Dans la fenêtre « Action Items » de NetBeans, impossible de n’afficher que les erreurs PHP et pas celles JavaScript par exemple. D’une manière générale cette fenêtre est moins utilisable que la combinaison de fenêtres « Tasks » et « Problems » de Aptana/Eclipse.
  • Il manque à la fenêtre « Search Results » de NetBeans une barre de défilement horizontale.

Alors NetBeans, sans regret

En ce qui me concerne, les défauts de NetBeans sont moins handicapants que ceux d’Aptana ou d’Eclipse. Le seul problème important que j’ai sous NetBeans est l’éditeur de CSS inutilisable sur une syntaxe LESS CSS. Il existe un plugin pour la coloration mais aucune solution pour l’auto-complétion des propriétés CSS. À noter : l’équipe de NetBeans plancherait sur l’intégration de la syntaxe SASS ou LESS.

4 Responses to PHP : Au revoir Aptana/Eclipse, bonjour NetBeans !

  1. Docteur says:

    Slt. j’ai lu avec attention ton article et dire que netbeans est moins vorage en ressource n’est pas de mon avis. Pour moins il englobe un ensemble de fonctionnalités certes très utiles mais qui le rendent trop goumand. Pour ma part je l’utilise depuis 4 ans mais j’ai toujours chercher un equivalent moins vorace mais sans succès.
    Mis a part celà, un IDE plus équipé, je n’en ai pas encore rencontré, ce qui m’amene à dire qu’il est pour l’instant le meilleur en programmation php sans doute parce que la communauté reste active.

  2. Cpag says:

    Bonjour, NetBeans est effectivement consommateur de ressources mais je le compare ici à Aptana… qui fait pire.

    Chez moi en tout cas, sur un projet PHP un peu important, au bout de deux heures de travail Netbeans prend entre 550 et 700 Mo de RAM. Aptana est instable si on ne lui donne pas une rallonge de RAM et ensuite il dépasse allègrement le Go dès la première demi-heure.

  3. tsil says:

    le commentaire sur plusieurs ligne se fait via ctrl + maj + c sur eclipse

  4. Cpag says:

    Merci pour l’info. Sous Aptana ça ne fonctionne pas malheureusement.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Mesure anti-spam. Merci de copier le code « L4wMKu » dans le champ ci-dessous :