Cinq mauvaises raisons de quitter WordPress pour Joomla!

J’ai récemment lu un article traduit qui prête à WordPress cinq faiblesses imaginaires.

J’ai pratiqué Joomla! en 2009 et 2010, à l’époque en version 1.5, avant de passer à WordPress. Les deux CMS suivent un chemin différent et il me semble que le lecteur qui n’aurait pas pratiqué les deux gagnerait à se faire une idée des différences bien réelles.

Joomla est un CMS généraliste centré sur son panneau d’administration. WordPress est un moteur de blog doté d’une API ouverte. Et cela change tout.

Prenons une opération simple. Nous souhaitons ordonner la liste d’articles d’une rubrique par ordre alphabétique. Sous Joomla, cela consiste à se connecter au panneau d’administration et à cliquer au bon endroit dans l’IHM. Joomla en effet stocke en base l’ordonnancement des rubriques au même titre qu’une ribambelle d’options servant à paramétrer le site.

Voyons l’opération équivalente dans WordPress. Aucun bouton n’existe pour cela dans le panneau d’administration. La procédure habituelle demande des connaissances en PHP. Voici comment faire. Dans le thème du site, dupliquer le fichier de template category.php et renommer la copie en suffixant par l’identifiant de la catégorie, par exemple : category-123.php. Puis éditer la copie. Afin d’ordonner sur le titre en alphabétique, insérer la ligne suivante juste après l’appel à get_header() dans le code PHP :

query_posts("$query_string&orderby=title&order=asc");

On comprend que Joomla et WordPress ne s’adressent tout simplement pas au même public. Joomla est préféré par les experts cliqueurs ou les utilisateurs finaux qui souhaitent, sans investir trop de temps dans la technique, construire eux-même leur site. WordPress en dehors du blog n’est utilisable que par des développeurs.

Je suis intégrateur et développeur Web. Je préfère WordPress car :

  1. En tant que développeur, programmer vaut mieux que cliquer. Je travaille plus finement et plus rapidement avec WordPress ;
  2. Le panneau d’administration de WordPress est apprécié de mes utilisateurs finaux. Celui de Joomla leur faisait peur.

Et voilà deux bonnes raisons de choisir WordPress plutôt que Joomla Ce sont de vraies raisons. Je ne résiste pas à reprendre les cinq mauvaises raisons de l’article cité plus haut. L’article prétend que :

  1. Joomla aurait plus d’extensions et plus de fonctionnalités, citons Joomla contre ce mensonge : 11 713 extensions WordPress, 6 745 pour Joomla. WordPress fait du commerce en ligne ni plus ni moins que Joomla. Le point est pour WordPress.
  2. Le panneau d’administration de Joomla fait plus de choses que celui de WordPress. Cet argument a déjà eu sa réponse ici et en ce qui concerne l’ergonomie pour un utilisateur final qui ne ferait pas lui-même son site Web, le point est pour WordPress.
  3. Sur la rapidité de l’entraide j’aimerais juste que l’auteur essaie pour voir, quant à moi je n’ai jamais eu besoin d’autre chose que l’aide en ligne. Ce point n’existe pas.
  4. Ici l’auteur cite une véritable différence entre Joomla et WordPress. WordPress n’a pas de version majeure alors que Joomla les collectionne. Les plugins et les thèmes de Joomla sont alors régulièrement bons pour la poubelle tandis que les évolutions de WordPress se passent en douceur. Le point est pour WordPress.
  5. Sur le temps qu’il faut pour concevoir un site Web avec Joomla, mais de qui parle-t-on ? Un intégrateur est aussi un développeur Web, il ira donc plus vite avec WordPress. Un utilisateur final souhaitant se débrouiller seul ne pourra tout simplement pas faire autre chose que du blog avec WordPress. S’il s’agit de rapidité de travail pour le professionnel, le point est pour WordPress.

Cela nous fait quatre à zéro pour WordPress.

L’objet de cet article était de réagir alors je m’arrête là. Mais des faiblesses de WordPress, il en existe pourtant : un code PHP procédural à l’ancienne, des performances douteuses, une configuration des URLs limitée, un mécanisme d’upload trop orienté blog… Et surtout l’impossibilité de configurer les groupes d’utilisateurs et les droits d’accès, ce qui est à mon avis le défaut le plus bloquant pour les projets de grandes tailles.

11 Responses to Cinq mauvaises raisons de quitter WordPress pour Joomla!

  1. Clement says:

    “Et surtout l’impossibilité de configurer les groupes d’utilisateurs et les droits d’accès, ce qui est à mon avis le défaut le plus bloquant pour les projets de grandes tailles.”

    Le plugin “Advanced Access Manager” répond parfaitement à mes attentes concernant ce point.

  2. Arnaud says:

    L’article en question mentionnait Joomla3, et non pas la version 1.5.
    Du coup, le panneau d’administration de la version 3 est quand même grandement amélioré, surtout depuis l’avènement du framework css Twitter Bootstrap intégré.

    L’exemple cité n’est pas valable. En effet, dans Joomla, le tri s’effectue en effet via un clic dans les paramétrages du composant ou du module. En revanche, il est également possible de dupliquer le template d’affichage de la vue (donc category.php) pour le personnaliser. Au sein donc du template, on peut modifier la page, et donc l’ordre des colonnes, les tris ou n’importe quel élément de mise en page directement dans le code, à l’image de WordPress. Joomla dispose donc ici de la double possibilité : surchage de vue ou paramétrage de composant.

    Concernant le point 4, depuis la version 3 les mises à jour se font en un clic via l’interface d’administration, qui impacte automatiquement les fichiers et les données avec une jauge de progression. Difficile de faire plus simple.

    Quant au nombre d’extensions, il faut surtout retenir les extensions de qualité. Les 6000 extensions de Joomla sont redondantes, et du coup il est difficile d’évaluer les extensions de qualité. On trouve ainsi des dizaines de slideshow alors qu’un seul, bien réalisé, suffit. Il me faut parfois passer des heures à tester toutes les extensions d’un même besoin pour déterminer la plus riche. Alors vanter les 12000 extensions de WordPress comme un plus me fait plutôt peur car je trouve que les 6000 de Joomla sont déjà beaucoup trop…

    Je ne pense pas que WordPress soit inférieur à Joomla, les 2 solutions ont grandement évolué et il suffit d’aller sur RocketTheme pour mesurer à quel point elles sont similaires tant les sites réalisés sur ces 2 produits sont similaires. Lorsque l’on connaît les bonnes extensions, avec les 2 produits on est en mesure de monter des sites Web de grande qualité avec uniquement un travail d’intégration.
    Coté développement, si il s’agit de réaliser des composants sur mesure, le seul vrai plus de Joomla par rapport à WordPress réside dans sa gestion des droits d’accès (ACL) directement intégré dans le produit sans ajout de composant extérieur (ce que ne faisait pas la version 1.5 que tu mentionnais).

  3. Erwan Corre says:

    Je suis désolé, mais là, je ne suis vraiment pas d’accord ! :

    Ici l’auteur cite une véritable différence entre Joomla et WordPress. WordPress n’a pas de version majeure alors que Joomla les collectionne. Les plugins et les thèmes de Joomla sont alors régulièrement bons pour la poubelle tandis que les évolutions de WordPress se passent en douceur. Le point est pour WordPress.”
    ——-
    Il n’y a pas eu de version majeure pour WP ? La 1, la 2, et maintenant la 3 ? Et les MAJ mineures ? Ca se passe sans casse ? Pas pour la majorité des plug-in ! Et tu dois le savoir…

    Merci pour ton billet en tout cas… Et on sait très bien que les 2 solutions valent la peine, ne serait-ce que par curiosité !

  4. Cpag says:

    Bonjour. Sous WordPress le numérotage est inhabituel. La version 3.0 est simplement celle qui suit la version 2.9. Il peut y avoir de la casse à chaque fois mais cela concerne surtout les plugins sophistiqués (cache, boutique en ligne…). Je fais des sites vitrines avec WordPress depuis 2010 et les thèmes conçus au début marchent toujours sur les dernières versions. Joomla au contraire a plusieurs fois cassé les thèmes et les plugins ces dernières années.

    Notez que, s’il est vrai que je n’aime pas travailler avec Joomla!, je ne pense pas non plus que WordPress lui soit supérieur.

    @Arnaud : à propos des ordonnancement Joomla permet les deux mais quelle est la bonne pratique ? La critique était sur l’ergonomie. Si un clic dans l’IHM de Joomla reste sans effet parce que le thème en décide autrement et en dur, c’est aussi un mauvais point pour Joomla.

  5. jason says:

    Bonjour. Ayant utilisé Joomla! à ses débuts (v. 1.5), je l’ai abandonné au profit de WordPress (depuis 2.7.1 jusqu’à maintenant)
    Cependant, les demandes de mes clients s’amplifient de jour en jour: gestion d’annuaire, e-commerce, cartographie, gestion de projet, etc. Du coup, les plugins concernés se rarifient! Néanmoins, je m’en sors avec l’API de WordPress et la participation des communautés. Donc, WordPress +1.
    Par contre, peut-être m’aventurai-je du côté de Joomla! pour “prendre conscience” de cette fameuse version 3.

  6. davlefou says:

    bonjour,
    je n’utilise l’un, ni l’autre car aucun ne dispose d’irc en Français. Quand au nombre de plugin ou autre, c’est pas un argument. Ce qui compte c’est la qualité et la modularité.
    Quand à la qualité des cms, les mauvaises disparaisse, reste seulement les bonnes, à chacun ses critères!

  7. armel says:

    Franchement, j’utilise autant Joomla que WordPress, c’est un problème de riche de préférer l’un à l’autre. J’utilise les mêmes procédures pour intégrer mes codes.

  8. Fred says:

    Bonjour,

    Je préfère 1000000 de fois joomla a wordpress, certe le CMS a une logique qui lui ai propre (module, plugin, template, composant) mais une fois cette logique maitrisée on fait ce que l’on veut. Ok la communauté Joomla a cassé le noyau pour le refaire plus propre mais c’est surtout pour améliorer le composant.

    Avec une ergonomie toujours grandissante et si microsoft a investit dans le framework de Joomla ce n’est pas pour rien.

    Juste un exemple la librairie bootstrap qui est directement intégré dans Joomla 3. Je trouve Joomla bien plus flexible et adaptable que wordpress.

    Et pour reprendre tes 5 points:
    1 = pour joomla on est à plus de 8000 extensions, mais à ce que je sache ce n’est pas le nombre mais la qualité des extensions qui priment. WordPress c’est très bien pour un site vitrine ou un blog, mais pour un gros site Joomla est bien meilleur

    2 = Pour les clients que j’ai livré après avoir montrer les deux interfaces, celle de joomla leur était largement mieux structurée

    3 = Ce qui fait aussi la force de Joomla c’est sa communauté…

    4 = Ok il y a des grosses versions qui deandent de grosses migrations mais je préfère repartir sur une base solide que de rafistoler un support obsolète.

    5 = Etant professionnel je suis capable pour un site basique à le sortir en quelques heures avec Joomla, chose que j’ai beaucoup plus de mal a faire avec wordpress

  9. Walid says:

    Bonjour,

    J’étais entrain de chercher des infos concernant les différences entre Joomla et WordPress et j’ai trouvé votre article

    http://creapage.net/blog/2013/analyses/cinq-mauvaises-raisons-de-quitter-wordpress-pour-joomla

    J’aime bien votre comparaison et je pense que c’est un très bon guide pour choisir l’un ou l’autre.
    En fait, je viens de créer un infographique à propos du même sujet, j’aimerais connaitre votre avis dessus.
    Si vous êtes intéressé faites le moi savoir je serai ravi de vous envoyer le lien.

    Cordialement
    Walid

  10. Bonjour,
    On lit beaucoup de choses sur la guegurre entre Joomla et WordPress et chacun essaye de tirer la couverture à lui et il y a beaucoup d’opinions selon le profil de celui qui s’exprime car ceux ci ne sont plus “binaires”. En effet, autrefois on avait un utilisateur/client et un fournisseur/informaticien. Le client disait ce qu’il voulait, l’informaticien développait et le client utilisait. Maintenant les profils sont plus diffus et chacun a sa vision. Moi je me considère comme “Intégrateur” sans compétence de développeur de code et ayant analysé les CMS il y a environ 5 ans j’ai préféré Joomla car son approche me correspondait et il répondait à mes attentes pour fournir des fonctions multiples. Aujourd’hui on me demande de faire un blog et si WordPress semble plus adapté pour cela, mes connaissances et compétences de l’écosystème Joomla me ferait tendre vers lui sauf si mon client – qui s’informe – “m’impose WordPress”. Finalement il n’y a pas de meilleur; c’est une question de contexte!
    Chris

  11. Sami says:

    Franchement WordPress est fait pour les feignants, tout le monde veut plus de prêt à porter : plus d’extension plus de thèmes alors qu’il faut avoir de l’originalité, de travailler sur quelque chose de soi-même d’ailleurs tous les sites conçus par ce wordpress ont le même aspect et que le thème ne réagit pas suivant le dynamisme des pages aussi l’editeur de texte très très limité, la possibilité de personnaliser les plugins,widgets et les thèmes n’est plus et le pire c’est qu’il n’est toujours pas extensible juste pour des petits blogs.

    un simple petit exemple entre wordpress et joomla, dans joomla on a 4 possibilités pour activer ou désactiver un module (widget sur wordpress) alors sur wordpress on a qu’une je crois.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Mesure anti-spam. Merci de copier le code « Qt2A8S » dans le champ ci-dessous :